Les filiales de la Snim enregistrent un chiffre d’affaire de 17,7 milliards mro

Au terme de l’exercice 2022 les filiales du géant minier local SNIM coiffé par Mohamed Vall Telmidy ont enregistré 17,7 milliards ouguiya ancienne, apprend-t-on de sources officielles.

Leurs revenus sont en hausse par rapport à l’année 2021 au cours de laquelle les entreprises propriétés de la société minière ont réalisé un chiffre d’affaire cumulé de 11,73 milliards ouguiya ancienne de chiffre d’affaire.

La Snim compte pas moins de huit filiales dont ATTM qui intervient dans le domaine du génie civil, la Société arabe du Fer et de l’Acier (Safa), spécialisée dans la fabrication des pièces de fonderie, la Société de Gestion des Installations Pétrolières (GIP), la Mauritanienne d’eau et de l’électricité  (M2E), l’entreprisse de Construction Mécanique de l’Atlantique (COMECA) et la Société Arabe des Industries Métallurgiques (Samia)……

Les filiales de la société minière ont réalise  un chiffre d’affaire de 20,4 milliards ouguiya ancienne en 2020. Un montant qui peine à couvrir leurs charges fixes. A la longue on est en droit de se poser la question si la SNIM n’a pas tout intérêt à vendre celles-ci et à se concentrer pleinement sur les mines.